AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les débris d'un futur carnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Les débris d'un futur carnage   Mer 16 Nov - 8:26

Son excursion dans la forêt ne l'avait pas mené bien loin, aussi Sechs qui n'avait pour le coup, aucune raison de retourner chez Loki, ne pouvait que continue d'avancer. De fil en aiguille et à chaque pas, le jeune hybride avançait dans la jungle sans se soucier des monstres qui rodaient. Il se savait capable de les vaincre et ne craignait pas tellement ceux-ci. Sa démarche insouciante cacher sous son capuchon et derrière le masque fer qu'il avait l'habitude de porter souvent quand il ne désirait pas attirer l'attention, bien qu'en général les gens remarquent plus souvent ce type de personne. Seulement lorsqu'il ne les mettait pas, toutes ces personnes qui l'avaient remarquer avec cet accoutrement ne pouvaient le reconnaître une fois sans, donc d'une certaine manière c'était efficace.

Quoi qu'il en soit Sechs avait décidé de ne pas être reconnue s'il croisait quelqu'un dans cette forêt et cela serait sans doute mieux pas la suite. Puis à force de marcher, il atteignit une ville en ruine, en réalité, c'était plutôt un bâtiment, car lorsqu'il observa en contrebas, il put voir que la ville était légèrement décalée. Donc ce bâtiment était isolé. Un rapide coup d'oeil lui permis de dire que c'était la mairie, avec les symboles qui subsistaient sur les murs. Pourtant, quelque chose ne lui inspirait pas confiance, une sorte d'aura qui l'incitait à ne pas entrer. De ce qu'il en voyait, rien d'exceptionnel n'était caché à l'intérieur et vu l'état du bâtiment cette chose aurait sûrement été détruite. Ses sourcils se froncèrent, il n'était pas tranquille, mais le bruit de son pied touchant le pas de la porte eut un écho funeste.

Le blond continua d'avancer, le bruit de ses pas se répercutant sur les murs. La nuit était déjà en train de tomber et l'obscurité avait déjà emplie la pièce. L'hybride garda son capuchon, mais il passa ses mains en dessous pour saisir ses deux dagues. Il ne les voyait pas, mais Sechs pouvait clairement sentir leurs présences. Sa queue féline s'agita frénétiquement sous le capuchon pour marquer son impatience. Ses adversaires étaient tout prêt, il en était sûr. Pourtant, ceux-ci restaient à distance, comme s'ils attendaient qu'il baisse sa garde pour l'attaquer, ce n'était pas normal, la peau du jeune homme était parcouru de frisson désagréable. Il resta armer malgré tout observant les débris de la mairie autour de lui pour tenter de trouver l'origine de cette aura malsaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Lun 21 Nov - 9:03

« Non, non et non !
_Allons mon fils, il ne s'agit que de...
_Y a pas de « mon fils » qui tienne ! Je suis votre supérieur Lysheart, et je souhaiterais que vous me considériez un peu plus en tant que tel !
_Mais je ne pars pas longtemps, il n'est pas nécessaire de vous mettre dans cet état voyons...
_Ecoute-moi bien, l'ailé : si t'es chez les white shadows, c'est pour guérir nos hommes, pas pour aller te faire buter je sais pas où !
_Ah mais il doit y avoir erreur !
_Ah ouais ?
_Oui ! Je ne vais absolument pas me faire « buter », comme vous dites, je vais simplement chercher des herbes médicinales à Cliclix !
_...
_Vous êtes tout rouge mon fils. Vous devriez songer à arrêter la boisson...
_C'est sergent bordel ! Sergent, pas « mon fils » !
_Oh, excusez-moi Sergent Bordel...
_Ta gueule ! Tu n'iras pas à Cliclix ! Tu es confiné dans tes quartiers jusqu'à nouvel ordre, et ne t'avise pas de désobéir !
_Bien, Sergent Bord...
_SILENCE ! »

C'était à peu près la conversation qu'avait eue Delm avec le sergent chargé de délivrer les autorisations pour quitter le QG de Paraven Gate lorsqu'il s'était mis en tête de dénicher la fabuleuse « Eterinea Stamineae » une plante poussant exclusivement dans l'obscurité de la jungle de Cliclix, du moins d'après ce qu'il en savait. Or, l'ange tenait absolument à récupérer un échantillon de cette plante, qui avait d'après un livre découvert récemment dans la vieille bibliothèque la propriété d'accroître la perception magique des êtres... Delm rêvait d'un tel sujet d'étude : ses guérisons ne pouvaient être effectuées sans une détection magique des blessures, aussi une plante capable de l'aider dans cette tâche préliminaire lui ferait gagner un temps et une énergie précieuse. La vie de ses patients se jouait souvent à quelques secondes, et si ces instants étaient employés à détecter les blessures, il n'y avait plus qu'à constater par la suite... Et déplorer le temps perdu.
Mais l'ange était têtu, et quand il avait une idée en tête, il fallait se lever tôt pour le dissuader d'accomplir ce qu'il désirait. Malheureusement pour le sergent, il ne s'était pas levé assez tôt. Alors qu'il pensait l'affaire close, le principal concerné en avait décidé autrement...

Après avoir « emprunté » une voiture en endormant le soldat de garde devant les véhicules, Delm avait conduit sans relâche jusqu'à atteindre le port, où il avait embarqué dans le premier bateau commerçant se rendant jusqu'à Cliclix moyennant quelques pièces et l'apaisement d'une vieille douleur que le capitaine avait dans le dos. Arrivé à Cliclix, Delm avait commencé à se renseigner sur la plante qu'il recherchait auprès de la population locale. Il eut droit à plusieurs « Va te faire foutre, enculé ! » (ce à quoi il répondait tout naturellement « merci, vous aussi »), quelques « c'est des vraies vos ailes ? » (ce à quoi il répondait « non, j'aime bien avoir des grands machins qui bougent plantés dans mon dos, c'est pratique »), les inévitables « jamais vu, désolé » (ce à quoi il répondait « moi non plus... »). Mais il finit par tomber sur un vieux qui lui assura reconnaître le schéma que l'ange tendait avec insistance devant son visage.

« Vraiment, vous êtes sûr que vous savez de quelle plante il s'agit ?
_Pour sûr mon grand ! C'est d'la mauvaise herbe... Une chance qu'on ait réussi à s'en débarrasser !
_Comment ça « débarrasser » ? demanda l'ange, soudain très inquiet.
_Bah ouais... Une vrai saleté, c'te connerie ! Elle a failli foutre en l'air pas mal de nos récoltes ! C'est qu'elle se déplace vite...
_Euh... C'est une plante non ?
_Ouep, mais à partir d'une racine, les tiges rampent comme des foutues tentacules, et ça étouffe toutes les céréales que tu peux planter...
_Mais... Mais il doit bien exister un endroit où elle n'a pas été éradiquée, n'est-ce pas ?
_Sans doute près de la mairie ouais, là personne ose y aller...
_Merci de l'information mon brave !
_De rien... Mais vous avisez-pas d'en ramener l'ombre d'un plant par ici, parce-que je vous arrache tous les membres avant de vous jeter en pâture aux arachs !
_Comment vous dites ? « Arachs » ? Cela me semble être une espèce tout à fait intéressante...
_Foutez le camp ! »

Suivant le conseil avisé du vieillard, Delm s'éloigna rapidement, et se renseigna sur la localisation de la fameuse mairie auprès d'un vendeur de beignets auquel il acheta deux beignets. Il ne savait pas de quoi ils étaient composés, et il valait certainement mieux pour lui ne pas le savoir... Toujours est-il qu'ils étaient mangeables. Comestibles, pas forcément, mais ça l'ange ne pourrait éventuellement le savoir que plus tard. Il engloutit les deux pâtes frites en regardant le bâtiment abandonné qui surplombait le village. Y aller de nuit serait probablement du suicide... Ca tombait bien, il commençait justement à faire nuit et Delm était sur le point de partir.
L'ange s'éloigna du vendeur en sifflotant, et se dirigea tout naturellement vers la mairie abandonnée, comme s'il allait faire une petite balade digestive au clair de lune. D'ailleurs, son excursion pouvait s'y apparenter par certains points. Certains seulement.

C'est en arrivant à environ une cinquantaine de mètres du sinistre bâtiment que le guérisseur les sentit. Les présences. Des dizaines et des dizaines... Le mal rongeait ces murs, comme un cri d'agonie qui n'en finissait pas de résonner aux oreilles de l'être céleste. Sa main droite se porta un bref instant à son front, puis il tenta de se ressaisir, et se mit instinctivement en position défensive, afin de protéger ses organes vitaux.

Delm commença à avancer vers ce qui semblait être l'entrée délabrée du bâtiment.

Lentement.

Très lentement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Mer 23 Nov - 7:10

Alors que le silence régnait autour de Sechs, la lumière du soleil déclinait à vue d'oeil, Ces esprits étaient plus puissants la nuit ? Si c'était bien le cas cela expliquerait leur passivité actuel. L'hybride se sentait en mauvaise posture, mais pas en danger pour autant. C'est prêt à en découdre qu'il restait immobile et concentré. Pourtant, un bruit de pas venant de l'extérieur parvint à ses oreilles. Ce rythme lui rappelait celui de quelqu'un, puis cette personne se stoppa devant l'emplacement supposé de la porte d'entrée du bâtiment.

C'était lui ! Cette personne qu'il avait rencontré auparavant, pendant une mission suicide de presque tout les gangs existants. Lui c'était... C'était Delm ! C'est ça ! Un ange qui disait pouvoir soigner ses alliés. Il n'avait pu constater cet état de fait de ses propres yeux, la mission ayant été avortée du fait que la cible ne se trouvait pas à l'endroit indiquer sur le contrat. L'ange se souvenait-il de lui ? Sûrement, il y a quand même assez peu de personnes qui prennent le soin de se cacher comme il le fait de nos jours.

Mais en dehors de ça, c'était un soulagement de voir un visage connu dans un endroit aussi sinistre. Seulement, Sechs n'avait pas besoin de soigner ses blessures, dans ce cas quelle serait l'utilité de Delm contre ces esprits ? Ses pouvoirs divins étaient utiles contre ce genre de créatures ? A moins que sa présence ici soit tout autre.


« Salut petite colombe... Si tu compte faire ton nid ici, je te conseille de te débarrasser de ses occupants. Ils ont l'air de ne pas bien s'occuper de leurs hôtes. »

L'hybride tentait de détendre atmosphère comme à son habitude pour cacher son malaise, mais il lui fallait aussi savoir si Delm était venu en allié ou s'il comptait le laisser se débrouiller tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Lun 5 Déc - 0:47

Chacun de ses pas était minutieusement calculé. Ses bottes de cuir se déposaient sur le terrain relativement accidenté avec une certaine grâce et une légèreté indubitable. Ses yeux clairs étaient les seuls éléments qui trahissaient sa nature angélique dans l'obscurité croissante de l'endroit honni... Sans cela, l'ange s'était parfaitement adapté aux conditions pourtant peu habituelles pour un être de sa nature que lui imposaient la situation. Il se sentait bien. En forme, capable de guérir, prêt à apporter réconfort à qui en aurait le besoin. Mais toutes ces belles dispositions ne faisaient pas de lui un combattant. Il était et resterait un être totalement pacifique et innocent, incapable d'évaluer le danger à sa juste valeur, incapable de nuire à quelque entité que ce soit. Il était totalement démuni contre une attaque réelle, un assaut rapide et violent. Mais il avait un but, et lui en faire démordre n'était certainement pas à la portée du premier venu. Pas plus qu'au deuxième, à priori. Une plante du nom d'Eterinea Stamineae se trouvait quelque part en ces lieux, et Delm ne les quitterait qu'en ayant mis la main sur ce saint graal végétal. Dût-il y laisser la peau. A la réflexion, il était assez probable que ce soit le cas, étant donné le nombre assez impressionnant de présences maléfiques que l'ange percevait derrière les murs du bâtiment en ruines, et sa propre incapacité à mener un quelconque combat. Mais le jour où Delm mourrait, ce serait par passion pour son art... Il avancerait vers ces plantes, quoi qu'il puisse advenir.

C'est alors qu'il l'aperçut. D'abord une silhouette au loin, puis les traits de son... masque s'affinèrent. Pourquoi diable ce curieux individu se baladait-il masqué près d'un lieu maléfique en pleine nuit ? Réfléchissant quelques secondes à la question, Delm se dit qu'étant donné ses propres raisons de se trouver en cet endroit, assez singulières il fallait l'avouer, n'importe qui pouvait en avoir d'autres au moins aussi pertinentes que les siennes... Se rapprochant encore de quelques pas, l'ange put observer plus en détail le fameux masque. Les contours lui rappelaient étrangement quelque chose... Le vague souvenir se fraya un chemin dans son esprit alors qu'il avançait prudemment vers l'individu, et finit par s'imposer à lui au moment où il entendit le son de sa voix.
Il l'avait déjà rencontré ! Un blood golem, si ses souvenirs étaient bons... Quand à son nom... Il lui échappait. Son esprit l'avait catégorisé comme « l'homme au masque », et à son grand regret, le nom de l'individu n'y avait pas été associé. Lacune qu'il pourrait toujours combler, ceci dit. Se détendant un peu, Delm jugea inutile une trop grande prudence avec le masqué : après tout ils avaient été alliés par le passé, même s'ils n'avaient jamais été amenés à combattre réellement côte à côte. Et de toute façon, les blood golems que Delm avait pu rencontrer s'étaient tous trouvés fort charmants. Du point de vue de l'ange bien évidemment. Sa naïveté était à la mesure de son talent pour la guérison. Il est inutile de préciser que Delm était très fort en guérison.

L'ange pencha légèrement la tête sur le côté, et écouta d'un air bienveillant cet allié potentiel qui se présentait devant lui. Bon, il ne comprit pas grand chose à la phrase du masqué. Pourquoi parlait-il d'une colombe ? Delm se retourna pour chercher des yeux un oiseau blanc des yeux, mais il n'en trouva pas la trace. Réfléchissant intensément, l'ange se dit que ce devait être ce que les humains appelaient une « métaphore ». Contrairement à ce que l'on pouvait penser au premier abord en entendant ce nom, il ne s'agissait pas d'un animal à six pattes se terrant sous des rochers, mais d'un procédé très utilisé par les humains consistant à remplacer un mot par un autre dans une phrase. Il était très compliqué pour Delm de saisir le sens réel des paroles ainsi modifiées, l'ange baignant dans un océan de vérité naïve et inconsciente. D'ailleurs, lorsque la métaphore se portait à la phrase entière, il était tout simplement impossible à l'être angélique d'en saisir la moindre bribe, le moindre traître mot. Et c'était le cas ici. Complètement perdu, Delm fixait l'homme masqué avec des yeux hagards au possible, tentant désespérément de comprendre qui étaient les hôtes qui ne recevaient pas bien, et pourquoi il s'adressait à une colombe voulant faire son nid. Parlait-il des villageois ? Ils l'avaient pourtant bien accueilli, dans la mesure où il s'était baladé dans les rues en demandant à tout va des informations sur une plante et que personne ne l'avait fait jeter en prison...
Se rapprochant un peu plus du curieux individu, tendant ses paumes devant lui afin de montrer qu'il n'était pas armé, Delm prit la parole d'une voix sage et raisonnée.

« Je ne sais pas bien de quoi vous parlez, mon fils... Les colombes sont couchées depuis longtemps à cette heure-ci, et de toute façon, je ne pense pas que l'on puisse en trouver dans cette région reculée, elles préfèrent les climats plus tempérés si je ne m'abuse... Par ailleurs, les villageois ont été des hôtes convenables, pourquoi vouloir s'en débarrasser ? »

Delm tentait de clarifier la situation comme il le pouvait, et cela passait par une explication de sa présence en ces lieux. Il sortit d'une de ses nombreuses sacoches de cuir le schéma de la plante qu'il recherchait, et le tendit à l'homme masqué.

« Pour ma part, je suis à la recherche de cette plante, voyez-vous. Il faudrait pour la ramasser que je me rapproche suffisamment de ce bâtiment que vous voyez là, mais... »

Se penchant en avant d'un air mystérieux, l'ange souffla ses derniers mots d'un ton ténébreux :

« ... il semblerait que ce lieu soit habité par des présences maléfiques. »

Se redressant en vérifiant que ses fioles étaient bien rangées à leurs emplacements le long de sa ceinture, Delm tendit une main amicale à l'homme.

« Si vous acceptiez de m'aider à m'approprier cette plante, j'en serais fort honoré. Si vous le souhaitez, je vous aiderai à retrouver votre colombe par la suite... »

Delm attendit la réponse de l'homme, image même de l'innocence, espérant sincèrement qu'il allait accepter de l'aider. L'ange pouvait être garant de la santé du masqué si ce dernier acceptait d'être son bras armé...

A moins que les raisons de la présence de l'homme en ces lieux n'aient été toutes autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Jeu 8 Déc - 12:25

A ce qu'il avait observé chez l'ange, celui-ci ne comprenais pas vraiment de quoi lui parlait l'hybride, surtout en entendant la réponse qu'il lui donna. Alors que Sechs allait répliquer quelque chose, celui-ci sortit un bout de papier avec un dessin de plante dessus, l'hybride n'y prêtait pas attention, les esprits négatifs tournaient autour de lui, le sentant un peu distrait. C'est alors que Delm lui offrit la cerise sur le gâteau, en parlant des esprits maléfiques. Il n'avait pas connu cet aspect de sa personnalité n'ayant pas vraiment eut le temps de faire connaissance. Mais quand il se retourna pour lui faire face et lui expliquer longuement ce qu'il venait de dire avant, une lame lui traversa l'abdomen et ressortie par son thorax. Ces satanés esprits n'attendaient vraiment que le moment où il baisserait sa garde, ce qu'il venait de faire, mais ou moins, maintenant il savait où il se trouvait. A ce moment-là Sechs n'écoutait déjà plus ce que disait l'ange et envoya sa dague dans l'emplacement présumé de la tête de l'esprit en espérant que cela aurait une quelconque utilité. Seulement celui-ci disparue avant que la lame n'ait pu l'atteindre. Malgré le sang qui s'écoulait de son torse, Sechs resta debout et en pleine possession de ses moyens. C'était une question d'habitude, la douleur était plus facile à gérer maintenant que la plaie se refermait.

" Bon pas le temps de te faire un dessin, j'ai besoin de ton aide pour chasser ces esprits, ils ne méritent pas la pitié du seigneur, alors j'espère que tu vas m'aider. "

L'hybride n'avait aucune idée de la façon de s'occuper d'un fantôme, il n'avait même pas étudié la question avant d'y aller et maintenant il se retrouvait coincé en quelques sortes avec l'obligation de protéger Delm, car s'il arrivait quelque chose à cet ange et qu'on apprenait qu'un Blood Golem était là aussi, tout le monde penserait que c'est lui le responsable de sa mort, ce qui entraînerait une guerre des gangs beaucoup plus prononcé qu'elle ne l'est déjà. Tandis qu'il était plongé dans ses réflexions, Sechs put constater qu'avec l'arriver de la nuit, les esprits était beaucoup plus présent et visible dans la pièce. Il aurait pensé devoir s'enfoncer plus loin dans le bâtiment pour les débusquer, s'attendant à une embuscade de leurs part, mais sans doute qu'ils en avaient marre d'attendre qu'il viennes à eut. Ou la raison pouvait être tout autre, mais ce n'était pas le plus important maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Sam 7 Jan - 8:33

C'était assez inquiétant... Pourquoi n'avait-il rien vu venir ? Pourquoi n'avait-il rien senti venir ? Tout son être, toute sa condition angélique le désignaient comme exactement la personne qui aurait dû repérer des présences maléfiques avant qu'elles ne s'attaquent à son interlocuteur ou à lui même. Avait-il été trop distrait par le discours du Blood Golem ? Ou était-ce justement le fait que le lieu entier soit baigné d'une humeur noire et maléfique qui ne lui avait pas permis de repérer des présences plus agressives que les autres ? Plus que les engeances qui les avaient attaqués, plus que le sang qui s'écoulait du torse de son compagnon d'infortune, plus que le danger qu'il courrait en ce moment même, ce qui inquiétait l'ange par dessus tout était surtout ce manque de perception qui faisait justement toute sa force contre les êtres animés de mauvaises intentions, ne serait-ce que pour anticiper les coups et les éviter en attendent de trouver une ouverture ou même discuter avec l'adversaire (ce qui il était vrai n'avait jamais conduit à des négociations de très grande qualité, même si Delm s'obstinait à tenter de « ramener à la raison » les « pauvres êtres égarés loin de la lumière du seigneur », malgré les diverses armes toutes plus tranchantes et effilées les unes que les autres que les « pauvres enfants » arboraient). Sans cette capacité, ses chances de survie se voyaient amoindries voire anéanties, tout du moins s'il s'éloignait du guerrier providentiel qui ne semblait pas tenir cas de sa blessure.
Le Blood Golem dégaina un couteau à une vitesse impressionnante, et essaya de toucher un point vital du fantôme. Sauf qu'un fantôme, ben ça n'a pas trop de points vitaux... Delm avança d'un pas et posa sa main droite sur le torse de son coéquipier, alors que celui-ci lui proposait une alliance pour se défaire de ces créatures. La question ne se posait pas. Ils étaient alliés de circonstance, s'ils voulaient pouvoir sortir vivants de ce guêpier ils avaient plutôt intérêt à s'entraider. La blessure était heureusement bénigne, et Delm n'eut qu'à recoudre les tissus les plus superficiels, les muscles n'ayant pas été touchés. Un jeu d'enfant pour l'ange, qui retira sa main en laissant paraître le vêtement du guerrier, le tissu ne portant même plus la trace de coupure de la lame. Il prit ensuite la parole d'une voix beaucoup plus froide et sereine que le collectionneur de plantes enjoué qu'il avait été quelques instants plus tôt.

« La première chose à faire est de connaître notre ennemi... »

Delm déposa l'index et le majeur de sa main droite sur le front du Blood Golem, et entreprit d'optimiser son corps à l'effort physique. Il conditionna tous les muscles du guerrier, remplit ses cellules d'énergie avant de mettre les cellules créatrices au repos, et de booster toutes celles qui avaient une fonction dynamique. Enfin, il retira une partie des messagers nerveux des nerfs crâniens de son coéquipier, afin d'affiner les perceptions de ce dernier. Pendant une bonne dizaine de minutes, le guerrier pourrait combattre avec des réflexes sur-aiguisés, et des muscles à l'épreuve de la fatigue. La récupération après-combat, elle, serait par contre un peu plus... compliquée qu'une récupération normale. Mais on en était pas là.

« Il faut que je lance une détection à grande échelle pour savoir à quoi nous avons à faire. Protégez-moi pendant que j'incante, soyez mon garde du corps simplement quelques minutes, et je saurai comment détruire notre ennemi... J'ai boosté vos capacités physiques, alors dépensez-vous sans compter, mais ne cherchez pas à porter des coups mortels à ces créatures, je ne pense pas que ça serve à grand chose, à part à vous mettre en danger. Vous êtes en ce moment à l'épreuve de la fatigue, mais pas de la mort... »

Sur ces mots, Delm ferma les yeux et s'agenouilla sur le sol accidenté de Cliclix, prêt à remettre sa vie entre les mains de ce quasi-inconnu. Mais bon, il n'avait pas vraiment le choix à vrai dire. Et son compagnon non plus. Avant de se laisser aller dans sa méditation, l'ange lança un dernier avertissement au Blood Golem :

« Et surtout il faut que je m'occupe de votre corps après le combat ! Si je ne réactive pas vos cellules créatrices, vous allez y rester ! »

Delm laissa alors son esprit basculer dans la sorte de mi-sommeil qui lui permettait d'avoir une conscience accrue de son environnement. C'était assez paradoxal, puisque son corps était durant toute la durée de l'opération complètement inconscient, immobile, incapable de se défendre quelle que soit la menace qui se présentait. Un pouvoir à double tranchant, mais tellement utile quand on ne savait pas à quel adversaire on avait à faire ! L'ange laissa ses pensées s'envoler dans le torrent de magie blanche qu'il utilisait normalement pour avoir une vue parfaite des corps qu'il soignait, et plus rarement pour repérer les ennemis ou même les amis autour de lui. Parfois, encore plus rarement, il utilisait la combinaison des deux pouvoirs, afin d'avoir des informations sur tous les êtres autour de lui. Assez coûteux en énergie certes, compliqué à mettre en oeuvre et dangereux pour le lanceur oui, mais parfois on ne pouvait pas faire autrement tout simplement.

La première présence que Delm repéra était celle du Blood Golem. Il décida de ne pas l'étudier en profondeur, et ne fit que la survoler afin de s'assurer que ses modifications cellulaires s'étaient bien déroulées. A première vue, tout allait bien. Le guerrier allait pouvoir combattre comme jamais... Mais ce n'était pas le but de la détection de Delm, aussi il ne s'aventura pas plus en avant dans sa perception de son allié. Il dirigea plutôt ses tentacules de savoir vers...

Un fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Mer 11 Jan - 9:20

Ce que Delm ne paru pas comprendre était que l'hybride n'avais pas besoin de soins, pourtant à le voir se tenir debout tandis qu'une plaie béante laissait couler son sang de manière abondante sur son manteau noir, il aurait été logique qu'une personne normal serait au sol à l'agonie, mais Sechs ne pouvait lui en vouloir après tout il ne savait rien de lui. Alors que l'ange s'avançait pour le soigner de son aura, il n'y avait pu grand chose à soigner, son corps le faisait déjà de lui mmême. Seulement Delm ne fit pas que cela, l'aura de ce dernier était en train de changer quelque chose en lui il le savait car son pouvoir qu'il ressentait comme une impression constant, était en train de se faire restreindre. Mais qu'est-ce qui le poussait à réduire ainsi ses pouvoirs ? Cherchait-il à le rendre mortel ?

Sechs n'eut pas le loisir de poursuivre ses questions mentale qu'il expliqua les effets de ce qu'il venait de lui donner. Un genre d'amélioration physique qui augmente grandement son potentiel combatif. Delm lui révéla également qu'il avait besoin de sa protection pour lancer un sort , si Sechs était d'accord sur le principe il n'était pas certain qu'il soit véritablement efficace face à ces spectres. Mais il n'avait pas le choix que d'essayer coute que coute. Voyant l'ange s'agenouiller et prier ou méditer Sechs quant à lui observait les alentours, il sentit les effets du sort de Delm faire son œuvre, sa vue s'était amélioré, il voyait chaque détail beaucoup plus nettement même dans la pénombre du crépuscule. Mais ce n'était pas suffisant pour l'hybride pour discerner les fantômes présent, malgré sa vue acérée il demeuraient invisibles. Seulement à ça aussi Delm trouva une solution. De petits fils blancs aussi fin qu'un cheveux émanait de sa personne et s'étendait dans différentes directions. L'un d'entre eux semblait le frôler mais ne s'attacha pas à lui.

Alors qu'un autre se dirigeait à sa gauche un peu au dessus de ses épaules, le fil semblait s'être agripper à quelque chose et cette chose ne semblait pas l'apprécier. Mais Sechs ne fit pas plus de réflexion et tournoya dans un mouvement circulaire faisant plier son long manteau noir sur lui même, révélant ainsi sa carrure frêle et sa dague qui ressortait des plis de la manche du manteau. Elle s’arrêta dans le vide, la ou le fil s'était accrocher, les mouvements du fil s'étaient d'ailleurs arrêté, mais pour quel raison ? La sensation de la dague dans la main de son propriétaire ne lui donnait pas l'impression d'avoir blessé ou même touché quelque chose, laissant en lui un certain scepticisme.

Dans son esprit les spectres étaient intangibles, pourtant l'un d'entre eux l'avait transpercé de part en part, donc il avaient la possibilité d'être réel, aussi quand le fil sur lequel ses yeux étaient posés depuis plusieurs secondes, s'agita d'un soubresaut, le blond compris plusieurs choses, sont esprit connaissait maintenant les réponses dont il avait besoin mais il n'avait pas le temps d'y penser dans l'immédiat, ses muscles réagirent presque par eux même, sans avoir le temps de l'ordonner à ses jambes, l’amélioration de Delm lui nécessiterai un temps d'adaptation. Il n'est pas facile de réagir correctement avec un corps qui réagit plus vite qu'il ne pense. Quoi qu'il en soit Sechs s'était reculer d'une pirouette en salto arrière dévoilant en partie se qui se cachait sous le manteau. Un jean bleue avec des bottes marron faisant penser ç du cuir, mais qui n'en était pas vraiment, ainsi qu'une queue aussi blonde que ses cheveux caché derrière la capuche rester sur ces dernier, la queue témoignant de son hybridité. Celle ci redisparaissant sous le couvert du vêtement sombre.

Le fantôme machiavélique était vivant et sa dague avait fait plus de peur que de mal. Quand il l'avait frapper Sechs n'avait touché que l'intangibilité du fantôme, ils n'apparaissaient que pour toucher et accessoirement tuer leur cibles. Il lui fallait donc redoubler de prudence, ils n'étaient plus invisibles grâce aux fils, mais il ne pouvait les stopper que lorsqu'ils attaquent, c'est à dire l'espace d'une seconde, heureusement ses réflexes étaient augmenter par les pouvoir de l'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Mer 25 Jan - 7:51

L'autre se battait. Il se battait contre des fantômes, ce qui en soi était plutôt une bonne nouvelle pour Delm. Certes, il allait avoir du mal à bien contrôler les capacités décuplées de ses muscles et de ses réflexes dans un premier temps, mais ensuite elles seraient un atout non négligeable... De plus, le plus compliqué était souvent de se séparer de ces pouvoirs inattendus mais plutôt agréables à apprendre à contrôler. Lorsque votre cerveau s'est habitué à pouvoir vous écarter de la lame d'un ennemi au tout dernier instant d'un triple salto arrière qui vous remet en position de combat tandis que vous avez tiré deux balles sans même regarder vos cibles en sachant pertinemment qu'elles ont fait mouche, il est très dur de lui faire comprendre qu'il n'est plus magiquement soutenu, et qu'il vaut mieux lâcher le flingue pour parer la lame et surtout pas sauter en arrière. Delm en savait quelque chose. Le dernier combattant qu'il avait ainsi boosté avait sauté du troisième étage sur le toit de la voiture d'un homme en fuite. Enfin, il avait tenté... Non seulement il s'était écrasé sur le sol, mais en plus il était tombé devant la voiture qui lui avait roulé dessus. Lorsque l'ange était enfin arrivé en bas de l'escalier, il n'y avait plus rien à guérir. Il n'y avait pratiquement plus rien à enterrer non plus d'ailleurs. Mais tout cela était de l'histoire ancienne, et Delm avait appris de ses erreurs. Enfin du moins il l'espérait. Il faudrait simplement qu'il s'occupe de réactiver toutes les fonctions vitales du guerrier, mais surtout qu'il efface certaines caractéristiques de mémoire de perception directement dans le cerveau, ce qui constituait la partie compliquée de l'opération.
Enfin, pour l'instant, il n'en était pas là.

Ca conscience se focalisa sur les êtres éthérés qu'ils étaient censés combattre, ou du moins dont ils devaient se protéger à tout prix. Leurs intentions étaient on ne peut plus claires en tout cas. Sans même le moindre avertissement, le moindre coup de semonce, ils avaient attaqué le guerrier en lui transperçant le torse de part en part. Mais d'ailleurs... S'ils étaient si éthérés que ça, comment avaient-ils bien pu faire ? Delm devrait tenter de le découvrir grâce à sa capacité de détection. Il laissa la magie s'écouler de son corps, enveloppant dans un halo irréel le fantôme qu'il avait choisi pour son étude. Ses tentacules de savoir se déplacèrent un par un pour cibler précisément ce cobaye, délaissant tous les autres ennemis, délaissant son allié de circonstance, délaissant le sol, l'air, tout son environnement et même lui-même. Tout devait la cibler à elle, la chose, en supposant qu'elle était à peu près semblable à ses congénères, surtout en ce qui concernait son existence physique et son implication générale dans le monde des vivants. Une fois tous les tentacules connectés, Delm laissa sa conscience s'écouler le long des filins de savoir, et entra dans la créature. Ou plutôt il passa à travers. Sans qu'il ne comprenne pourquoi, alors que ses tentacules étaient bel et bien connectés à quelque chose de tangible, sa conscience n'arrivait pas à pénétrer dans l'essence du fantôme. L'ange s'était certes autrefois retrouvé confronté à des armures épaisses très compliquées à traverser, ou même des défenses spirituelles qui l'avaient directement attaqué dans sa détection, et l'avaient empêché d'aller plus loin (ce qui avait d'ailleurs la plupart du temps conduit à la mort du possesseur de ces sublimes défenses, puisque Delm n'avait pas pu le guérir), mais jamais encore il n'avait été dans l'incapacité de rentrer dans un être dont il avait parfaitement ciblé les contours... Réintégrant, son corps, l'ange bougea légèrement une paupière, et murmura :

« Il faut... Il faut que je sache qui tu es... »

Sa paupière cessa de bouger.

Repartant à l'assaut de cet être étrange, il changea de tactique, et au lieu de laisser couler sa conscience le long des tentacules de savoir, il forma un long et très fin filin constitué uniquement de sa conscience, qu'il lança sur le fantôme comme il avait lancé les fils de connaissance. Cette fois-ci il y était. Les informations affluèrent dans son cerveau, et il comprit. Les tentacules de savoir se figèrent, resserrant leur emprise sur l'âme de la chose, bloquant les perceptions du fantôme et l'empêchant d'ériger le moindre mécanisme de défense intérieur, l'empêchant de bloquer la conscience de l'ange en lui et de l'éliminer. Delm réintégra brutalement son corps, projeté en arrière par une force invisible. Tous les tentacules se brisèrent en un nuage de poussière qui s'éparpilla dans les airs, tandis que l'ange se relevait difficilement. Il passa une main dans ses cheveux curieusement humides et la porta devant ses yeux. Il mit quelques secondes avant d'apercevoir le sang qui gouttait le long de ses doigts fins. Il aurait dû s'en douter. Il était resté trop longtemps et il s'était enfoncé trop profondément dans l'essence du fantôme... Sa santé en avait pris un coup. Mais à présent il avait des réponses.

Il se redressa sur un coude et plissa les yeux pour tenter d'apercevoir son allié, mais tout ce qu'il put percevoir furent quelques éclats argentés et un bruit de lutte qui n'était rassurant que sur un point : le guerrier n'était pas mort. Mettant ses mains en porte-voix autour de sa bouche, l'ange usa alors du seul moyen de communication dont il disposait pour avertir le Blood Golem de ses découvertes. Il gueula.

« Hé ! Le gars qui court là !! Non pas vous les blanchâtres, l'autre, le vivant ! »

L'ange sembla écarter de la main des ombres passant devant ses yeux, avant de continuer d'une voix qui s'affaiblissait à mesure que le sang s'écoulait de sa tête.

« Pour éliminer les fantômes, il faut brû... brûler les corps !! Dans la mairie ! Dans le bâtiment ! Les propriétaires des fantômes sont à l'intérieur ! »

Dans un dernier sursaut, Delm désigna le sinistre bâtiment du doigt, puis s'effondra visage contre terre, ses ailes recouvrant son corps en un écrin protecteur futile. Plus que quinze minutes avant que les capacités surnaturelles ne quittent le guerrier. Plus que quinze minutes avant que Delm ne doive impérativement réactiver les cellules créatrices du Blood Golem.

Sauf que pour l'instant, Delm était dans les pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Jeu 26 Jan - 8:09

Voilà que Sechs était réduit à attendre l'attaque des fantômes, alors qu'il avait l'habitude de foncer tête baisser en ignorant le danger du fait de la difficulté pour le tuer. De plus Delm l'avait aidé en augmentant ses capacités de combat. Mais si ces dernières ne fonctionnaient pas contre ses ennemis, il devenait inutile, sans oublier que sans son pouvoir, il devenait beaucoup plus tuable. Mission difficile, voir suicidaire lui avait-on dit. Ce n'était pas faux. L'hybride vint à se demander l'effet qu'aurait le sang de dragon dans son état actuel. D'habitude cela décuplait sa capacité de régénération, mais celle-ci maintenant bridée, les effets en seraient surement changés également. Seulement, Sechs n'eut pas le loisir de s'interroger plus, car Delm changea sa méthode d'approche des spectres et un tentacule plus brillant et plus épais que les autres vint vers là où se trouvait les autres petits fils brillants d'avant.

Le blond ne compris pas ce qui se passait, mais Delm fut touché et son pouvoir disparu, visiblement, sa tentative quel qu'elle fut avait du échouer. Mais ce dernier avait trouvé la solution à leur problème, les cadavres des fantômes étaient leur point faible. Tandis que l'ange s'effondra suite à sa révélation, Sechs lui se jeta sur celui-ci avant qu'un ennemi n'en finisse avec ses jours. Le prenant à bras le corps, il plia ses jambes l'espace d'une fraction de seconde pour bondir de tout son saoul vers l'extérieur, pour mettre son allié à l'abri de la mort, du moins l'espérait-il. Puis, il couru dans le dédale de ruine qu'était la mairie remplie de fantômes. Aussi, avec l'amélioration de Delm, Sechs fonçait tel un éclair percevant ce qui l'entourait avec une rapidité hors du commun. C'est après quelques secondes de recherche qu'il trouva le premier corps, il se pressa pour trouver les autres et les amenés au même endroit pour les brules d'un même feu. Au passage il chercha une bouteille d'alcool pour simplifier le brasier, ce fut chose facile, mais cela lui pris un certain temps, aussi les spectres devenaient de plus en plus agressif et tentaient de lui trancher la tête, mais avec ses réflexes ce n'était pas difficile pour lui d'anticiper le coup et de l'éviter. Puis quand enfin tous les corps furent réunis, Sechs se sentis fatigué enfin une fatigue légère.

Cela annonçait la fin du sort de Delm sur sa personne ? Si c'était bien le cas il lui fallait terminer le travail sur l'instant.Éclatant la bouteille de whisky à demi vide sur le corps au sommet du petit monticule de cadavre qu'il venait de former et d'une flamme d'un briquet qu'il venait de lancer sur le liquide inflammable, le feu se rependit en un instant et des cris horribles lui emplirent les oreilles. Visiblement ça marchait, mais le son était difficile à supporter, aussi Sechs devait s'enfuir, sinon il périrait dans les flammes, seulement l'épuisement se faisait de plus en plus présent. Puis lui revint à l'esprit la plante que l'ange cherchait, avec le feu qui s'élevait, les risques que cette dernière brûle également était grands. Pourtant, le blond s'élança dans les profondeurs de la mairie pour la trouver combattant l'engourdissement de ses membres. Et une fois celle-ci trouvée, Sechs n'avait plus la force de faire demi-tour et son corps menaçait d'évanouissement. Aussi, il couvrit la plante de son corps et perdit connaissance. Malgré la disparition du sort de Delm, Sechs n'était pas sûr que sa régénération soit revenue. Dans le cas contraire les flammes auraient surement raison de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Mar 31 Jan - 9:13


Delm bougea une paupière. Pour un être vivant, c'est assez logique, me direz-vous. Mais ça l'est beaucoup moins pour un être vivant dans les pommes. Et pourtant, l'esprit de Delm n'avait absolument pas repris le contrôle de son corps. Le problème rencontré avec la détection des caractéristiques des fantômes l'avait laissé complètement épuisé, et refaire surface à cet instant était très loin d'être envisageable. Non, c'était un simple réflexe qui faisait bouger la paupière de l'être angélique. Vous savez, le genre de réflexes qui s'empare du corps d'une bête que l'on vient de tuer d'un coup à la tête, qui provoque des tensions musculaires le long de tous ses membres, spasmes incontrôlables et frissons nerveux. « C'est les nerfs » dira-t-on pour combler le silence sanglant qui tapisse les derniers mouvements de pattes. Pour Delm aussi, c'étaient les nerfs, mais par bonheur pour lui il n'était pas entrain de mourir. Du moins pas encore.
Ses doigts se refermèrent doucement, puis se déplièrent brusquement dans un frisson tétanique puissant. Ses globes oculaires roulèrent sous ses paupières, et un peu de sang vint colorer les coins intérieurs de ses yeux. Son corps devait se lever. Son esprit n'avait aucune idée de ce qui se passait, il ne contrôlait ni de près ni de loin sa chair, mais la réminiscence des ordres qu'il avait imprimés avant de se retirer dans l'obscurité du sommeil magique avait marqué ses sens au fer rouge. Il était temps qu'il se lève, un point c'est tout. Ses jambes se replièrent par à-coups, et son corps bascula sur le côté. Ses ailes se mirent à battre de façon saccadée, relevant son torse, ce qui permit par une semi-lévitation que son poids ne s'exerce pas sur ses jambes dénuées de tonus musculaire. Enfin debout, ses jambes esquissèrent quelques mouvements complètement désunis et désorganisés, mais si sa jambe droite partit à droite tandis que la gauche venait se balancer du côté droit, ses ailes lui évitèrent la chute. Finalement, les genoux parfois pliés selon de bien curieux angles, Delm commença à mettre un pied devant l'autre, et par conséquent à avancer. Avancer vers quoi ? Vers qui plutôt. Parce-que si le corps de l'ange se levait malgré l'absence de son propriétaire, ce n'était pas pour aller cueillir des pâquerettes. D'ailleurs, ça n'aurait pas servi à grand chose, parce-que pour trouver des pâquerettes dans le coin, fallait beaucoup d'imagination. Et un corps sans esprit, ça n'a généralement pas énormément d'imagination, malheureusement. De toute façon, là n'était pas la question. Non, Delm -ou plutôt son enveloppe corporelle- essayait à tout prix de rejoindre un patient, pour éviter une catastrophe qu'il devrait directement s'imputer... Il se dirigeait vers le Blood Golem, parce-que le compte à rebours de son sort à double tranchant n'était pas seulement gravé dans son âme ou dans son esprit, mais également imprimé en lettres d'or dans sa réalité physique. Et ce compte à rebours venait d'atteindre zéro.

L'ange, cadavre sur pattes ambulant, avançait donc d'une bien curieuse façon, mi-marchant mi-volant, vers le Blood Golem qui n'allait pas tarder à se sentir mal... Le problème, c'est qu'un corps qui marche tout seul, ça n'a pas un instinct de conservation très avancé... On pourrait même dire que ça en est totalement dépourvu. Voilà pourquoi la seule réaction du corps de Delm au fait qu'il s'avançait dans des flammes de plus en plus hautes, outre un grésillement témoignant de l'attaque du feu sur ses ailes blanches, fût un gargouillement noyé dans un râle proféré à travers ses lèvres délicates entrouvertes. Il avança ainsi jusqu'à ce que soudain il soit projeté au sol. La raison de la chute était simple : il avait trébuché sur une masse difforme allongée devant lui, et ses ailes n'étaient plus assez puissantes pour le maintenir debout. De toute façon, toute sa volonté le quittait rapidement. C'était fini. Terminé.

Terminé. Son corps avait fait son devoir, un point c'est tout. Ce sur quoi avait trébuché l'ange, c'était le blood golem ! Soudain, Delm en eut conscience. Son âme reprit brusquement le contrôle de tout son être, et il ouvrit les yeux. Des yeux d'un bleu intense. Il n'avait pas récupéré, du moins pas assez pour tenter la moindre guérison, mais l'opération à réaliser sur le guerrier n'était heureusement pas très coûteuse en énergie. En fait, il n'y en avait qu'un seul problème, et pas des moindres... Le feu. Ses ailes étaient entrain de se consumer en raison de la chaleur intense qui régnait dans le brasier, ses cheveux prendraient feu d'un instant à l'autre, et son patient ne s'en tirerait pas plus que lui. Il devait d'abord sortir tout le monde de là. Mais tout comme il n'avait pratiquement rien récupéré en terme de guérison à cause de son repos bien trop court, ses capacités physiques n'étaient pas revenues comme par enchantement non plus... Déjà qu'il n'était pas très sportif à la base, en plus de quoi sa petite balade en mode zombi ne l'avait pas arrangé pour la récupération physique... Néanmoins il se devait d'essayer, et puis de toute façon, c'était la seule chose à faire. Il rabattit sa capuche sur sa tête, rangea méticuleusement les quelques mèches noires qui en dépassaient, puis resserra les cellules de ses ailes autant qu'il le put. Opération rapide et peu coûteuse énergétiquement, mais assez peu efficace... On a rien sans rien. Il se baissa ensuite, plus fatigué encore que ce qu'il pensait, et passa ses mains sous les épaules du Blood Golem. Et il le traina.

Bon, il n'était pas très lourd, c'était déjà ça. Mais l'état de fatigue de Delm, plus avancé que ce qu'il avait lui-même crû, n'aidait pas les choses. Plusieurs fois il dut s'arrêter, à bout de souffle, respirant comme un fumeur asthmatique de 85 ans ayant un cancer du poumon au stade terminal. Et pour ceux qui ne verraient pas bien, c'est pas une respiration très saine... Mais à force de persévérance, l'ange finit par ressortir du bâtiment avec son patient. Il l'allongea dans le boue devant l'entrée, qui émit un grésillement en rentrant en contact avec le corps surchauffé du Blood Golem.
Delm mit ensuite deux doigts de sa main droite sur la gorge de l'homme, et réactiva tout. Cela ne lui prit que quelques secondes, et le vida instantanément des forces qui lui restaient. Il n'avait pas fait dans le détail... Oubliées, les petites subtilités mentales qu'il s'était promis de régler. Oubliées, les cellules qu'il ne fallait pas réactiver... En se réveillant, le guerrier sentirait son corps lourd comme du plomb, très encombrant et maladroit à déplacer... Delm, lui, serait juste content de se réveiller... Plus tard. Son dos perdit la force qui le maintenait droit, et il s'affala contre le corps du Blood Golem, tête en avant. C'est là que son front rencontra quelque chose de piquant. Il se força à rouvrir les yeux qu'il ne se rappelait pas avoir fermés, et releva sa tête de quelques centimètres. Juste assez pour voir une plante qu'il avait quelques heures plus tôt désiré ardemment avoir en sa possession. Le fait que le guerrier soit allé la chercher en faisait plus qu'un allié de circonstances... C'était un ami de passage, et il se devait de le considérer en tant que tel. Faisant fi des protestations de son corps, Delm reposa ses deux doigts sur le cou de l'homme, et refit le tri dans les cellules qui devaient être activées. C'est dans cette position, et en plein milieu de son travail, qu'il s'endormit, un léger sourire flottant sur ses lèvres. Cette fois-ci, son corps ne se réveillerait pas avant que son esprit ne l'ait décidé.

Ils étaient vivants.

Et bordel, il avait la plante !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Lun 6 Fév - 7:08

Dans son esprit Sechs ne voyaient que les ténèbres, du moins pendant un certain temps. Mais même dans cette obscurité, il ressentait ce qui se passait autour de lui, les bruits, les sensations. Si bien qu'aux bouts d'un moment ses ténèbres devenaient oppressante et même un peu trop chauffés. Il tentait bien de se débattre, mais il n'avait pas de corps, du moins, il ne le percevait pas. Aussi ayant l'impression que ses efforts étaient inutiles. Il abandonna. Son mental s'enfonçant peu à peu plus profond dans l'obscurité, même si la notion de profondeur était plutôt floue. Sechs savait qu'il s'enfonçait de plus en plus. Pourtant, quelque chose se modifia dans ce noir total. Un genre de mouvement comme un ballotement, même si la chaleur était toujours là et en constante augmentation, au moins maintenant il avait l'impression que ça allait s'arranger.

Tandis que le mouvement se faisait de plus en plus bancale, un soubresaut le fit sortir du fourneau dans lequel son esprit persistait à le faire sentir. Mais, la sensation de chaleur fut bien vite remplacé par quelque chose de beaucoup plus pâteux et frais, ce qui lui fit pousser un soupire de soulagement, intérieurement. Puis ce fut carrément les ténèbres qui changèrent, une sorte d'aura fit tournoyer ce qui se trouvait dans l'obscurité, pour les rendre plus agréable. Puis un genre de poids finit par s'ajouter. Ce n'est que lorsqu'il finit par rouvrir les yeux que Sechs se rendit compte qu'il était dehors et en vie. Ses souvenirs encore floue, lui indiquait qu'en temps normal, il n'aurait surement pas pu s'en tirer tout seul. Mais en baissant la tête vers son torse, il vit Delm avachi sur lui. Les doutes emplirent son esprit. La position et l'endroit n'était pas approprié, et le feu du bâtiment, lui indiquait que ce dernier l'avait simplement sauvé des flammes. Il devrait l'en remercier. Mais pour l'heure il voulait se lever et retirer son manteau qui le faisait bouillir de chaleur. Seulement quand il tenta de bouger son bras, celui-ci ne lui envoya qu'une douleur sourde. Ayant l'habitude d'avoir mal, Sechs ne broncha pas et insista pour le faire bouger. Pourtant, ce bras ne fit aucun mouvement, alors, le Blood Golem fit une tentative avec l'autre, et cette fois il semblait réagir, un peu faiblement et sans grande dextérité, mais au moins celui-ci bougeait.

Sechs essaya de faire bouger le reste de son corps par léger mouvement. Avec un certain temps et des efforts répétés, Sechs finit par se dégager de l'étreinte surement involontaire de l'ange et pu se dévêtir. En retirant son vêtement, il pu voir qu'en effet, il avait quand même bien souffert. Des marques de brûlures ici et là même ses vêtements étaient en partit bruler. Le manteau aussi, mais beaucoup moins gravement. Quand Sechs observa son bras immobile de tout à l'heure, il pu voir que ce dernier était simplement noirci. Surement bruler profondément. L'agacement le pris. Ignorant le fait que son pouvoir était revenu ou pas. L'hybride se saisit d'une dague à ses côtés et en le brandissant au-dessus de son bras s'abattit vers ce dernier pour le couper. La douleur fulgurante le traversa, mais Sechs l'ignora simplement pour s'acharner à découper les derniers bouts de peau qui subsistaient. Le sang avaient tâché le sol et ses vêtements, de plus ce bras noircie comme du charbon semblait poser là comme un trophée.
Mais heureusement pour lui, son pouvoir reprenait doucement son travail. Déjà ses brûlures qu'il avait constaté avant s'estompaient, tandis que le sang de son bras s'était arrêter de couler pour reformer progressivement les os, la chaire, les muscles et la peau. Ce n'est qu'après de longue minutes que son bras fut totalement reformer et prêt à l'emploie, les mouvements revenaient plus fluide et vif qu'avant. Du moins sans le pouvoir de Delm pour augmenter ses capacités. C'est d'ailleurs en parlant de lui que son regard se porta naturellement vers là ou il se trouvait. S'occupant de l'ange comme il pouvait, il l'adossa à un arbre avant de rester à ses coté le temps qu'il se réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delm
émo encapuchonné
émo encapuchonné
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 26

Caractéristiques
RANG:
8/20  (8/20)
Or : 17500

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Sam 10 Mar - 11:26


Spoiler:
 

Delm bougea une paupière. Encore ? me direz-vous. Oui non mais là c'était normal... Bien loin d'une résurrection partielle en mode zombi pour aller secourir un être vivant, l'ange avait tout simplement assez récupéré pour pouvoir reprendre le contrôle de son corps de manière parfaitement naturelle. Ce qui lui arrivait de moins en moins souvent ces derniers temps... Quelques vacances lui feraient certainement le plus grand bien. Mais comment faire pour se créer du temps libre, avec toutes ces personnes qu'il souhaitait tant aider ? Comment ne pas considérer quelques secondes de répit comme parfaitement égoïstes ? C'était trop dur pour l'ange naïf qu'il était. Et de toute façon, il aimait ce qu'il faisait, alors la question ne se posait pas vraiment. Ceci dit, il n'en restait pas moins que certains besoins physiques étaient plus forts que l'esprit. L'ange en savait quelque chose, lui qui était tant de fois tombé d'épuisement à force de guérir des êtres vivants. Il était peut-être temps de passer à autre chose en fait. De voir les choses d'une façon différente, de réfléchir peut-être un peu plus sur le long terme... Ca méritait réflexion. Et s'il entreprenait un voyage dans le but de renforcer uniquement sa propre personne, comme un humain en quête de puissance ? N'en deviendrait-il pas plus efficace par la suite ? C'était un comportement qu'il avait eu l'habitude de condamner par le passé. Mais d'un autre côté, seuls les imbéciles ne changeaient jamais d'avis, et restaient bornés dans ce qu'ils croyaient être une vérité absolue et indéniable. Delm avait certainement dû présenter des signes de cette attitude à plusieurs reprises dans le passé, et cela continuerait sans doute dans le futur, mais un petit changement dans le présent pouvait modifier beaucoup de choses à long terme, il s'en était aperçu... Alors c'était à réfléchir, et le simple fait de s'autoriser à y penser impliquait un grand pas en avant de l'ange vers cette option. Peut-être trouver des anges bien plus puissants que lui, et essayer d'en apprendre le plus possible sur leurs techniques ? Oui, ça sonnait bien... Encore fallait-il trouver de tels êtres et surtout les convaincre de prendre un apprenti, ce qui ne semblait pas gagné vu la hauteur que pouvaient prendre les anges vis à vis des mortels comme de leurs semblables. Au sens propre tout comme au sens figuré. Mais il y avait plus urgent pour le moment. Se lever, ranger la plante, rentrer au QG et l'étudier. D'après ce qu'il avait lu, cette plante avait la propriété d'accroître la sensibilité de la vision magique, primordiale pour la technique de soin de l'ange. Voilà quelque chose qu'il devrait faire avant d'entreprendre tout voyage, car s'il pouvait vraiment en retirer un principe actif fiable, ça deviendrait très intéressant à utiliser lorsque son corps n'arrivait pas à suivre les demandes de son esprit justement. Un sourire flotta sur les lèvres de l'être angélique, et il ouvrit soudainement ses yeux.

Il était adossé à quelque chose de dur et un peu rugueux, sans doute un vieux mur crépi ou un tronc d'arbre ayant réchappé à l'incendie déclenchée pour venir à bout de ces saletés d'esprits, ou de fantômes, ou de... choses. Trucs. Enfin, machins. Delm redressa un peu son torse, toujours en restant assis pour ne pas trop brusquer son organisme qui en avait eu pour son compte ces derniers temps. Le blood golem était assis à côté de lui, semblant reprendre doucement le contrôle de son corps. Vu l'inquiétude qu'il avait ressenti lorsque l'ange avait désactivé les cellules régénératrices de son être, il ne devait pas être totalement humain... Plusieurs créatures et entités avaient conscience du travail de ces cellules, mais les humains ne faisaient pas partie de ces espèces privilégiées... C'est ce qui expliquait la lenteur avec laquelle ils guérissaient naturellement, mais également leur capacité incroyable à survivre à peu près à tout. En effet, le fait de ne pas avoir conscience de ces cellules les condamnaient à fonctionner en permanence avec une efficacité certes modérée, mais toujours présente même en cas de mise en veille de l'esprit. Ce qui n'était pas évident pour les créatures qui en avaient conscience... Voilà qui était fort intéressant et digne que l'ange se penche un peu plus sur le cas de son compagnon de fortune. Mais Delm n'était pas aussi froid et distant que nombre de ces semblables divins, aussi un certain respect d'un code d'honneur ou de bonne conduite, appelez-le comme vous voulez, lui interdisait moralement de s'immiscer dans les secrets du blood golem sans que celui ne sache qu'il était en train de se faire ausculter. D'autant plus que si le guerrier n'était réellement pas un être humain, il y avait de fortes chances pour qu'il s'en rende compte et que tout cela se termine d'une manière un peu trop... sanglante au goût de l'ange.
C'est pourquoi Delm ne s'autorisa pas un examen approfondi qui pourtant aurait sans doute été fort instructif, mais ce contenta de regarder le guerrier dans les yeux.

Au bout de quelques secondes, l'ange hocha la tête, matérialisant ainsi le respect qu'il montrait envers ce qu'avait accompli le Blood Golem, tout autant qu'envers son attitude, puisqu'il l'avait veillé jusqu'à ce qu'il soit à nouveau capable de se défendre... ou au moins de fuir un combat éventuel, mais par ces propres moyens. Delm se redressa en prenant appui sur l'arbre, puisque c'en était un apparemment, et porta sa main gauche à l'intérieur de son manteau, rangeant la précieuse plante avec un air satisfait. Il s'approcha ensuite du guerrier, tendit sa main droite et lui serra l'avant-bras. Salut que réservaient les soldats à leurs frères d'armes, Delm ignorait si lui-même en était digne, mais à ses yeux le Blood Golem le méritait. Il prit ensuite la parole d'une voix qui se voulait calme mais qui sonna de façon rocailleuse en raison de la fumée qu'avait dû accumuler son appareil respiratoire.

« Merci à toi et aux risques que tu as pris pour la plante que je recherchais. Sache que je t'en suis reconnaissant, qui que tu sois et quel que soit ton passé. Si par l'avenir nous devions nous recroiser, c'est un ami que je verrai en toi. »

Ces quelques mots prononcés, Delm se retourna, ses ailes recouvrant ses épaules en un dôme protecteur d'une blancheur éclatante, les pans de son long manteau frappant ses chevilles au rythme de son pas qui se fit de plus en plus rapide à mesure qu'il redescendait vers la ville. Il était temps de rentrer. Une nouvelle fois, il avait eu chaud. Mais tant qu'ils croyait en ce qu'il y avait de bon chez les personnes qu'il croisait, rien ne pouvait lui arriver. Du moins c'est ce qu'il croyait. Fermement.

La silhouette de l'ange redescendant se découpa un instant dans la lumière rouge du soleil qui commençait à se lever. Demain serait un autre jour.

Pour l'heure il était en vie et il avait de l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neigedargent.forum-pro.fr
Sechs
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
la sixieme roue du carosse [R.I.P]
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 28
Localisation : Quelque part

Caractéristiques
RANG:
7/20  (7/20)
Or : 15000

MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   Mer 21 Mar - 6:44

Cela ne pris pas longtemps avant que Delm finisse par ouvrir les yeux. Visiblement il allait bien, mais semblait un peu épuisé. En même temps avec l'épreuve qu'ils venaient de subir, ce n'est pas comme s'ils avaient vraiment eu le choix. Lorsqu'enfin il put se lever normalement, il hocha la tête d'un accord tacite. Sechs avait compris et appréciais finalement l'homme, ou plutôt l'ange qu'il était. Il lui était reconnaissant malgré tout. Il aurait surement eut moins de problèmes pour survivre, mais il n'aurait surement pas su comment les vaincre. De plus chacun avait fini par remplir la mission qui l'avait amené ici. Le hasard avait quand même bien fait les choses, sinon ils auraient pu se louper et sans doute que dans ce cas-là ils seraient rentrés bredouille. Seulement, même si la coalition qu'ils avaient formée avait fonctionné, la possibilité que leur guilde respective soit du même avis, on en était encore loin. Puis les moments des adieux arriva, ce fut Delm qui commença.

« Pas de problème, après tout sans doute je serais surement un tas de cendre à l'heure qu'il est. Mais c'est vrai que je ne me suis pas encore présenté toutes mes excuses. Je suis Sechs des Blood Golem. »

Il lui présenta sa main pour finaliser les présentations et retirant son masque et son manteau, dévoilant ses cheveux blonds, sa peau blanche et ses yeux bleues. Il se sentait en confiance avec l'ange, alors autant le récompenser pour ça.

« J'espère aussi te retrouver en ami un jour. »

Puis chacun repartit vers sa guilde, mais au moins les ruines de la mairie seraient maintenant débarrassée des fantômes.

[Fin Rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les débris d'un futur carnage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débris d'un futur carnage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Schema camouflage petit buisson pour futur conversion
» Bignozz, un futur plus intelligent ? [lvl 16x ; Feu/Air]
» aerdala futur panda air sur hécate
» Manga-killer,futur panda Feu/PO axé PvP (niveau 134)
» Vodka-Bambou futur panda eau/terre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strange-Evil :: Tyrian :: Cliclix :: La Mairie Abandonnée-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit