AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Geb le bibliothécaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geb
vieillard bibliovore
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 07/11/2010

Caractéristiques
RANG:
6/20  (6/20)
Or : 700

MessageSujet: Geb le bibliothécaire   Dim 7 Nov - 11:07

Nom : Geb
Age : Il ne s'en souvient plus

Organisation : Indépendant
Race : Humain muté (hybride)
Rang souhaité : -
Métier : Aucun

~~~~~

Thème musical :



Description Physique :

Geb est une victime de radiations, qui n'a plus que sa silhouette pour rappeler qu'il fut un jour humain. Sa peau, d'un rose malsain, est recouverte de cloques noires hideuses, aussi dures que des écailles de crocodile. Toute sa pilosité brûlée, ses cheveux ont été remplacés par d'étranges déformations évoquant les feuilles d'un artichaux, solides et dures. Un oeil énorme, à la pupille bleue, s'est ouvert au centre de son front. Les deux autres, horriblement mutilés par les mutations de Geb, ont été cousus pour rester fermés en permanence, car les ouvrir est pour lui horriblement douloureux.

Geb s'habille de haillons, et cache sa mâchoire sous une écharpe noire. L'essentiel de sa forme est contenue dans des habits déformés et sombres, la plupart du temps sales parce qu'il en change rarement.

Grand et mince, il dispose cependant d'une musculature d'autant plus apparente que toute matière superflue a été brûlée par les radiations de l'explosion nucléaire qui a fait de Geb ce qu'il est.

Description Psychologique :


Geb est une créature complètement ammorale, hors du monde et incapable d'établir un véritable lien avec autrui. Il n'est obsédé que par une chose : écrire, terminer sa bibliothèque du savoir universel. Tout autre activité n'est pour lui qu'un malheureux contretemps qui le distrait de la raison de son existence. De fait, si Geb est mentalement parfaitement stable, il est cependant complètement imprévisible pour une personne normale, car il est capable de prendre n'importe quelle chose ou personne comme un élément d'étude. Et pour lui, l'étude commence avant toute chose par la vivisection.

De fait, Geb est profondément dangereux, car il ne considère aucune créature comme digne d'un respect quelconque, et ne reconnait aucun droit à la vie à qui que ce soit. S'il se lie à d'autres personnes, toujours temporairement, ce ne sera jamais que pour obtenir quelque chose qu'il désire, ou se rapprocher d'un objet d'étude qu'il considère digne d'intérêt.

Geb n'a que peu d'intérêt dans la politique car il considère le sujet beaucoup trop simple pour lui, et les ouvrages qu'il a écrit sur le sujet le satisfont pleinement. En d'autres termes, cela fait des années qu'il n'a pas ouvert les yeux sur ce que devient le monde en dehors de sa tour.

Pouvoir et Description du pouvoir :

Geb est un magicien de génie, qui déjà avant l'explosion nucléaire avait une maîtrise étendue de toutes sortes de types de sorcellerie de haut niveau, avec une affinité particulière pour la conjuration. Depuis l'accident et sa mutation, il a obtenu quelques facultés secondaires, notamment une force physique grandement amplifiée, ainsi qu'une peau dure comme de la pierre. Cependant, Geb y a aussi reçu ce qui est probablement sa plus grand malédiction : l'oubli. Quelque chose dans son cerveau a été irrémédiablement modifié, et si ses pouvoirs magiques et sa capacité à tresser des sorts s'en est trouvée améliorée, c'est au prix d'absolument tout ses souvenirs, passés, présents et futurs. Geb n'a absolument aucune mémoire à long terme, et sa mémoire à court terme ne dure que quelques jours. Passé ce délai, tout souvenir est effacé de son esprit et il redevient une page blanche. Enfin, presque.

Geb est capable de se souvenir de trois choses. Premièrement, qu'il oublie. Geb a une conscience inaltérable de sa condition, et de la seule chose qu'il peut faire pour la combattre : écrire. Deuxièmement, sa bibliothèque : si leur contenu lui échappe complètement, Geb se souvient du nom et de l'emplacement dans sa bibliothèque de chacun des livres qu'il a lui même écrit. Toute information dont il veut disposer à court terme est à sa portée, tant qu'il dispose de l'ouvrage adéquat. Enfin, ses sorts : les nombreux sortilèges et maléfices logés dans l'esprit de Geb ne disparaissent jamais, et il n'oublie jamais comment s'en servir. Il a un jour théorisé que l'espace "libéré" dans son cerveau pour un plus grand nombre de sorts était originellement le siège de sa mémoire, maintenant vide, mais il n'a jamais put en avoir le coeur net. Pour l'instant, cette explication le satisfait; il n'a pas encore prit le temps de trouver un moyen de se disséquer lui même, mais cela fait partie de ses projets à long terme.

Geb est donc un adversaire terrible lorsqu'il décide d'attenter à la vie de quelqu'un. Il ne fait aucun doute que les mages de son niveau sont excessivement rares, et sans doute aucun d'entre eux ne l'égale en tenacité.

Histoire :


J'ai réusi à sauver tout ce que je pouvais. Tout ce dont je me souvenais, est dans les livres. J'étais tellement angoissé à l'idée de tout perdre, que je n'ai pas pensé, que j'ai cherché à noter mes recherches avant toutes choses, nos recherches, nos avancements... je me disais que même si j'étais le dernier, même si j'avais oublié la fin, je pourrais tout retracer, retrouver la solution : je l'avais fais une fois, pourquoi pas deux ? Mais maintenant, je me rends compte de l'ironie de ma situation : j'ai sauvé tout cela, et j'ai oublié, avant toute chose, de me sauver moi même.

Je ne sais pas qui je suis.

Nous étions douze. L'image est claire, mais elle n'est reliée à aucun nom, à aucun sentiment. Des visages, des hommes et des femmes, portant les robes colorées de l'Académie. Quelle Académie ? Je ne sais plus. Nous étions douze, et maintenant il n'y a plus que moi.

Il faut que je note. Que je sauve ce qui peut l'être. Peut être qu'un jour, je trouverais le sens.

Je la vois à côté de moi. Elle me sourit. Elle est importante, je le sais. Mais je n'arrive pas à trouver de sentiment, juste l'information : je l'aime. Nous étions douze, nous avions trouvés. Nous sommes réunis dans une grande pièce, en train de célébrer. Je me lève, je trébuche, j'essaye de monter sur l'estrade au fond de la pièce. Tout le monde rit, beaucoup. Surtout elle. Je suis saoul. Elle rayonne. Sa dent d'or brille. Je monte sur l'estrade, je fais un discours. Je ne prononce pas les mots correctement, mes gestes sont exagérés. Tout le monde est très heureux. Parce que cela fait des années que nous cherchions, et nous avions trouvé.

Soudain, le feu. A peine une seconde, une respiration. Nous l'avions sentit. Trop tard, beaucoup trop tard. Pas prévenus, euphoriques. Imprudents. Je suis trop saoul pour me défendre. Elle le fait à ma place. Je la vois, esquisser un geste, préparer un bouclier, me protéger. Elle est la seule à avoir agis, et je me souviens ma dernière pensée, alors que le monde entier devenait blanc : "Et toi ?".

Comme seule réponse, un sourire triste.

Je suis à genoux, sur les ruines de l'Académie. Le bouclier ne m'a pas entièrement protégé. Je suis brûlé, je souffre. Ma chair se déforme, je n'ai presque plus de peau. Plus un seul poil. Je prends son squelette noirci dans mes bras. Je sais que c'est le sien : sa petite dent en or est toujours là. Je la prends dans mes bras, je pleure beaucoup. Elle est morte et je suis triste.

Elle était importante. Mais j'ai oublié pourquoi.

Ils sont venus après l'explosion. Vêtus de tenues blanches, avec des masques à gaz. Je les connaissais encore. Je n'avais pas oublié qui ils étaient. Ils pensaient que je serais une proie facile dans cet état : ils avaient tort. J'ai transformé la peau de l'un d'entre eux en lames de rasoir; un autre encore, j'ai fais fondre son squelette de l'intérieur. Le troisième, j'ai changé son sang en acide. J'ai été cruel, violent. Je les aient tous tués. Ils ont horriblement souffert. J'étais presque satisfait. Mais il fallait que je sauve le projet.

J'ai passé plusieurs jours dans les ruines, à essayer de sauver le peu qui était resté intact. Pas assez. Des bricoles, quelques pages, quelques sorts fondateurs. Rien de la structure, rien des fondements. Alors j'ai voulu réécrire, parce que je devais me venger, parce que leur travail ne devait pas avoir été vain.

Mais j'avais oublié ce qu'était le projet. J'ai beaucoup pleuré ce jour là. Il était important, très important, et elle avait donné sa vie pour moi, parce que je pouvais le sauver. Tout cela, je m'en souvenais. Mais je ne me souvenais pas de ce que je devais sauver, et pourquoi il était si important. Les informations disparaissaient, bien avant les sentiments. J'étais triste.

J'ai cherché à tout réécrire, pièce par pièce. Mais j'oubliais plus vite que je ne sauvais. Il fallait que j'écrive tant, des ouvrages entiers de théorie, et avant la fin, je n'avais déjà plus de matière. Tout s'était déjà envolé.

C'était fini. Le projet était mort. Il n'y avait plus que moi.

Et j'oubliais toujours. Je n'étais plus rien. Je n'avais plus de but. Je n'avais plus le projet, et je ne pouvais qu'écrire, pour sauver les derniers fragments de mon cerveau. Ecrire, encore et toujours. La seule chose qui restait de mon identité. La seule chose qui reste de moi maintenant.

J'ai décidé de continuer. Il n'y a rien d'autre à faire. Je me suis construit une tour, ma bibliothèque, mon atelier. J'écrirais, j'étudierais, toujours. Peut être qu'un jour je trouverais ce que je cherche, sans m'en souvenir. Peut être qu'un jour cela fera partie de ma bibliothèque, et que mes ennemis auront perdus, que j'aurais obtenu ce que je cherche.

Mais non. J'ai oublié la raison, j'ai oublié le sentiment, j'ai oublié le but. Il n'y a plus rien de ce que j'étais avant. Il n'y a plus que la plume.

Maintenant, je suis Geb, la mémoire éternelle. Et un jour, je saurais tout.



~~~~~

Code :vérifié
Comment avez vous connu ce forum ? Soirée pizza


Dernière édition par Geb le Dim 7 Nov - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sokar
Sokarus Cocaphilis
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 28
Localisation : trouve toi un GPS, tu verras c'est pratique!

Caractéristiques
RANG:
17/20  (17/20)
Or : 57000

MessageSujet: Re: Geb le bibliothécaire   Dim 7 Nov - 12:24

welcome boy, effectivement, sympatique soirée pizza.
j'aime bien le concept du perso, mais bon, la magie est pas illimitée, c'est en fonction des ressources du personnage. j'compte sur toi pour s'avoir t'auto gerer et pas faire de l'abus^^

j'te valide au rang 6! bon rp a toi!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-evil.forums-actifs.com
Geb
vieillard bibliovore
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 07/11/2010

Caractéristiques
RANG:
6/20  (6/20)
Or : 700

MessageSujet: Re: Geb le bibliothécaire   Dim 7 Nov - 12:28

Il faudra que tu m'en dises plus à ce sujet, histoire que je puisse correctement interpréter ça. Si tu pouvais m'envoyer un mp avec quelques grandes lignes ce serait cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geb
vieillard bibliovore
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 07/11/2010

Caractéristiques
RANG:
6/20  (6/20)
Or : 700

MessageSujet: Re: Geb le bibliothécaire   Dim 7 Nov - 13:34

Thème musical rajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Geb le bibliothécaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Geb le bibliothécaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lieu RP] Le bureau du bibliothécaire
» Message du Grand-Bibliothécaire de la Biblihomélie
» - PierresVives - Moine Bibliothécaire.
» Guide du brigand (caché quelque part dans la bibliothèque)
» offre d'animation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strange-Evil :: Avant le RP :: Présentations :: Présentations Validées :: Autres-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit